Canada : Tourisme et Cannabis, rêve épique ? (trop beau pour être vrai)
février 28, 2022 by silvia

Tourisme et cannabis au Canada : un rêve qui semble trop beau pour être vrai

Drapeau canadien.

L'idée du gouvernement de l'Ontario semble claire : inciter les investisseurs à acheter des terres riches et à faire pousser des plants de cannabis baignés de soleil, remplis de composés qui vous mettent à rude épreuve, soignent les maladies et conditionnent dans une bouteille pleine de parfum. Laissez-les ensuite ouvrir leurs portes, offrant au tourisme une expérience de type boutique vinicole.

Cependant, les entrepreneurs qui profitent de l'opportunité touristique ne trouvent pas cela si simple.

La législation entrée en vigueur en 2019 autorisant la vente directe de cannabis à la ferme est restrictive et difficile à gérer, et ces projets sont encore compliqués par les nombreuses règles régissant l'industrie canadienne du cannabis aux niveaux municipal, provincial et fédéral.

JP Mariwell Inc., un cultivateur de cannabis, essayant de créer une entreprise touristique, imagine des visiteurs se promenant dans ses champs d'énormes plantes en pot - avec un guide vantant les bienfaits des variétés pour la santé. L'entreprise aimerait proposer une partie de sa récolte de mauvaises herbes à vendre localement et des pompes de bain et des boissons d'autres producteurs locaux. Le maître cultivateur de Mariwell envisage un café avec un menu affichant ses spécimens les plus spectaculaires.

Cannabis.

La réglementation exige que les vitrines des magasins Mariwell soient assombries afin que les mineurs ne puissent pas voir. Les sorties sur le terrain ne sont pas autorisées en vertu des règles conçues pour éviter la contamination. Et oubliez une salle de dégustation calquée sur les vignobles voisins : la consommation de cannabis sur place n'est pas autorisée ; l'équipe ne peut même pas goûter le pot qu'ils cultivent.

Comme de nombreuses entreprises de marijuana en démarrage au Canada, où l'industrie du cannabis est florissante, Mariwell cherche à vendre ses variétés méticuleusement conçues à des fins médicinales et récréatives. Une exploitation touristique serait une source de revenus auxiliaires bienvenue. Mariwell est optimiste quant à la réalisation de son premier profit cette année grâce au tourisme - avec environ 5 000 plantes qui poussent bien - avec des ventes brutes d'environ 10 millions de dollars canadiens (7,8 millions de dollars).

L'entreprise a levé 5 millions de dollars canadiens, qu'elle a dépensés en terres, en équipement, en semences, en clôtures et en sécurité - un investissement initial était nécessaire avant que Mariwell puisse obtenir l'autorisation de vendre dans les magasins, et il n'y a toujours aucune garantie que le distributeur géré par la province choisira de stocker ses produits. Vendre dans un magasin agricole nécessiterait alors une autre série de licences.

Sensi Brands Inc. a ouvert son magasin à la ferme dans un wagon de train à St. Thomas, en Ontario, la semaine dernière. L'entreprise a équipé les petites fenêtres de la voiture de verre unidirectionnel pour se conformer aux règles interdisant l'exposition intérieure.

Station House est l'un des trois seuls points de vente de marijuana – ce que la province appelle des magasins «à la ferme» – qui ont ouvert depuis l'adoption de la loi.

Les magasins Farmgate sont soumis aux mêmes règles que tous les magasins de vente au détail de cannabis de la province, explique Daffyd Roderick, porte-parole d'Ontario Cannabis Store, le distributeur d'État de la province.

Alors que l'Ontario a été la première province à autoriser les commerces de proximité, le Nouveau-Brunswick, sur la côte atlantique, a récemment lancé un programme similaire, et la Colombie-Britannique, sur la côte pacifique, élabore un plan. George Smitherman, PDG du Conseil du cannabis du Canada, un groupe de pression de l'industrie, affirme que le tourisme de la marijuana se développera à mesure que les producteurs trouveront des moyens créatifs d'attirer des visiteurs.

Le maître cultivateur de Mariwell, Brendon Ditmar, est aussi hardcore qu'il en a l'air. Consommateur récréatif de longue date (son premier cannabis adolescent était une variété au goût de Grape Crush), Ditmar a le vocabulaire d'un botaniste et l'âme d'un vigneron. Leur herbe a des noms comme Fresian Dew et Triple Cheese. Le gâteau à l'ananas renversé sera une star, dit-il, montrant une rangée de plantes de deux pieds de haut.

Verre avec boisson au cannabis.

Pour l'instant, les amateurs de marijuana souhaitant découvrir le travail de Ditmar devront se contenter d'une visite virtuelle du site Web de Mariwell, qui se targue de la marijuana avec un parfum de fruits tropicaux et des notes de chocolat, et où se trouvent la ferme et ses rangées.

Happy woman stretching
TOPIC

SIGN UP

Get daily updates
Sign up with your email address to receive news and updates.
silvia
Silvia is a freelance writer and medical cannabis activist who lives in Tacoma. When she’s not writing about cannabis or working to bring a better medical cannabis system to Washington, she likes to DJ, play adaptive sports and volunteer in his Tacoma community. She supports national legalization and the opening up of the medical cannabis market in all 50 states.
back to all posts
| février 28, 2022
Les billets contenant de l'huile de cannabis sont le pari pour des déplacements plus fluides à Berlin en 2021
Les billets contenant de l'huile de cannabis sont le pari pour des déplacements plus fluides à Berlin en 2021 L'opérateur de transport public berlinois BVG a présenté un "ticket de marijuana" comestible contenant de l'huile de cannabis, qui, selon elle, aiderait à atténuer le stress des voyages de Noël et à atténuer la fameuse mauvaise […]
<< read more
| février 28, 2022
Le principal salon professionnel du cannabis d'élite revient 2 champs de foire du comté de Sonoma
En septembre, Hall of Flowers, le principal salon commercial du cannabis B2B, lance la saison 4 en retournant à Santa Rosa, où l'événement établi réunira plus de 350 marques et près de 1 000 représentants agréés de la vente au détail californienne au parc des expositions du comté de Sonoma les 22 et 23 septembre. pour la première fois en deux ans.
<< read more
| février 28, 2022
La meilleure variété de la semaine : Wedding Cake (60 % Indica / 40 % Sativa)
Wedding Cake est un hybride à prédominance indica. Il est obtenu en croisant Cherry Pie et Girl Scout Cookies (GSC). Il a une essence aromatique exceptionnellement douce et une saveur fruitée.
<< read more
1 2 3 16
DIRECTORY
ARTICLES

Programs

Women Techmakets
Agency Program
Startup Launchpad

Programs

Phone
Name
Email

canna & co

cannabis company

Links

Magazine
Blog
Shop

Contact

Phone
Adrdress
Email
CANNA & CO, 2021 © All Rights Reserved | Desing by Tank Studio Lab
Political privacy | Terms & Conditions